Créer une milice privée pour protéger sa résidence, est-ce possible en France ?

Depuis des années, face à l’insécurité qui prend part à notre monde, on constate une certaine indisponibilité des forces de l’ordre pour s’engager dans le secteur de la protection civile et celle des biens. Un nouveau secteur à faible coup, mais à croissance inestimable a été constaté du côté de la protection privée. Face aux efforts prolongés des forces de l’ordre qui s’engagent pleinement dans la lutte contre l’insécurité et les attentats. On peut constater l’insatisfaction des particuliers dus au manquement budgétaire du gouvernement, pour mettre en œuvre les forces de l’ordre ou les forces armées pour effectuer une intervention. Partout dans les pays anglo-saxons une logique néo-libérale a favorisé l’adoption de ce concept depuis bien avant les années 1990 à l’honneur du Private Military Company (PMC). Or en France, aucune institution de ce genre n’a vu le jour à part Secopex qui est rapidement dissout. Peut-on donc créer une milice privée pour protéger les biens particuliers ici en France ?

La création d’une milice privée

Une loi de 1936 dispose qu’en France les milices sont totalement proscrites et appartenir à une telle organisation est impossible. Or, en 2015 le maire d’extrême droite de Béziers a créé une garde bénévolat pour patrouiller durant l’état d’urgence des attentats du 13 novembre pour la garde biterroise non armée. Il a appelé les anciens policiers, gendarmes, pompiers pour rejoindre ce groupe qui en effet à ramener à une grande polémique due à l’infraction de la loi. Pour détourner ce fait, plusieurs agences de sécurité sont nées pour regrouper petit à petit les anciens fonctionnaires des forces de l’ordre pour une sécurisation des endroits privées tels les entreprises et les particuliers. Vous pouvez encore fouiller dans ce site pour plus d’infos: ipponsecurite.com.

Qui sont les forces d’intervention privée en France ?

Seul Secopex a pu voir le monde en tant que société privée militaire Française, mais a été abrogé pour accusation de mercenariat regroupant les anciens militaires français. Cette action n’a jamais été admise en France.

Peuvent-ils protéger une résidence et sous quelles conditions ?

Les forces de sécurité privée militaire peuvent agir dans le cadre d’un agencement au sein d’une entreprise de recrutement sécuritaire privée lorsqu’il n’est plus en fonction. Dans ce cadre-là, il pourra donc se consacrer à des actions de surveillance et sécuritaires plus au nom des forces armées ni de la police, mais en tant que sous-traitant chez un particulier à son compte pour une action limiter en gardiennage et en surveillance.

Cambriolage : comment simuler sa présence lorsque l’on part en vacances
Alarme, vidéosurveillance, quel est le meilleur système pour sécuriser sa maison ?