Les drones de surveillance ont-ils de l’avenir ?

Au-delà de leur utilité pour les prises de vues photo et vidéos, leurs utilisations tendent à se multiplier. Ces nouvelles technologies sont utilisées dans le secteur de l’immobilier, du bâtiment, dans l’agriculture, dans les livraisons à domicile ou encore pour les interventions de secours… Désormais, le drone veut apporter son savoir-faire dans le monde de la surveillance et de la sécurité. Bon nombre d’entreprises semblent déjà intéressées par l’utilisation de ces UAS pour effectuer la surveillance de leur infrastructure. Et si les drones vont devenir et remplacer les agents de sécurité du futur ? Avec des compétences bien évaluées, ils pourraient certainement jouer un grand rôle au sein des entreprises concernant la surveillance des zones sensibles ou espaces privés. Découvrez dans cet article l’avenir des drones de surveillance.

Des drones dans les entrepôts

De nos jours, de grandes entreprises ont déjà recours à l’utilisation des drones pour effectuer la surveillance de leurs infrastructures. On peut parler de la SNCF qui emploie des drones volants pour l’inspection de plusieurs centaines de kilomètres de voies ferrées ou de l’EDF pour surveiller ses lignes à haute tension. De même dans certains entrepôts, l’usage de ces nouvelles technologies est apprécié afin de permettre le renforcement de la sécurité et du gardiennage. Pour ce faire, le drone de surveillance muni d’une caméra thermique et d’un laser communique régulièrement des informations à l’agent placé au PC de sécurité. En cas d’infractions ou d’éventuel danger, ce dernier peut prendre le contrôle de l’appareil ou simplement d’intervenir ou encore de prévenir les forces de l’ordre.

Son futur proche

L’utilisation d’un drone de surveillance demeure une action d’intimidation et de prises de vues de photos ou vidéos. Pour l’heure, l’appareil sera simplement équipé de capteurs, d’ampoules clignotantes et souvent des haut-parleurs, mais pas d’arme ni de dispositif destiné à attaquer ou à se défendre. Mais on ne sait jamais quel changement va être apporté demain ? Toutefois, s’ajoutant à l’autonomie de ces appareils, la réglementation américaine actuelle pose problème aux conceptions de ces drones de surveillance. Celle-ci stipule que le pilote doit en permanence être en contact visuel avec son engin et que les vols de nuit sont interdits. Les entreprises intéressées par cette future de la sécurité semblent cependant être dans la bonne voie pour obtenir une dérogation puisque l’usage de ces UAS s’effectue dans des zones privées.

Drone de surveillance et ses avantages

Pour plus de sécurité, le drone de surveillance effectue un déplacement selon différentes combinaisons de plans de vol ou de trajet au sol. En plus, les temps de pauses ou pour recharger les batteries se font de façon aléatoire. Autre avantage, cet engin futur de la sécurité bénéficie d’un dispositif capable d’identifier au mieux les malfaiteurs, sans exposer l’agent de sécurité. Cet appareil permet aux entreprises de réduire au maximum le nombre de caméra de vidéosurveillance et de détecteurs sur les zones à protéger, donc une dépense en moins pour la société. Il donne également la possibilité de diminuer le temps de ronde et de permettre un gain de temps en matière d’intervention. Le drone de surveillance est également un meilleur dispositif pour transmettre rapidement les données sur les secteurs à surveiller, donc une meilleure sécurité.

Dans quels cas, la palpation de sécurité est-elle autorisée ?
Comment protéger son commerce lors d’une manifestation ?